Écrit par:Apple Languages
Date d'envoi:December 5, 2014
Publié dans:Home / Destinations / Pays-Bas / Sinterklaas, la Saint-Nicolas aux Pays-Bas

Sinterklaas, la Saint-Nicolas aux Pays-Bas

Le 5 décembre n’est pas un jour comme les autres aux Pays-Bas. Contrairement à ce que la majorité des gens pensent, cette fête n’a rien à voir avec Noël, mais comme il y a aussi un vieillard avec une barbe et des vêtements rouges, les touristes qui viennent aux Pays-Bas la décrivent souvent comme un second Noël. Et pourtant, c’est totalement différent ! Cette tradition paraîtra sûrement bizarre si vous n’avez pas grandi avec, mais je vais tenter de vous l’expliquer.

Pour tous les petits Néerlandais, la Saint Nicolas est, au même titre que Noël, un évènement majeur dans l’année, juste derrière leur anniversaire. Les familles, mais aussi les crèches et les écoles célèbrent cette tradition.

Tout commence avec l’arrivée de Saint Nicolas et ses fidèles compagnons, Zwarte Pieten (ou « Pierre le Noir » littéralement) et son cheval Amerigo. Ils arrivent tous sur un gros bateau à vapeur venu d’Espagne à la mi-novembre. La date varie entre les différentes municipalités. Les parents emmènent les enfants au port le plus proche, pour assister à l’arrivée du vieillard bienveillant. Le plus gros rassemblement a lieu à Amsterdam et est retransmis à la télévision sur la chaîne nationale. Les compagnons de Saint-Nicolas sont des acrobates qui sautent, courent et distribuent des confiseries aux enfants.

Jusqu’au 5 décembre, les enfants accrochent leurs chaussettes à la cheminée, au radiateur ou à la porte de leur chambre. Généralement, ils laissent une lettre ou un dessin en cadeau à Saint-Nicolas et Pierre le Noir, ainsi qu’une carotte à Amerigo dans leur chaussure. L’histoire veut que Saint-Nicolas, Pierre le Noir et Amerigo passent chez tous les enfants pendant la nuit et laissent des petits jouets et des friandises dans les chaussettes des enfants qui ont été sages toute l’année. Ils reçoivent en général de la pâte d’amandes, des biscuits au pain d’épice et un chocolat en forme de la première lettre de leur prénom. Quant aux enfants qui n’ont pas été sages, ils ne reçoivent rien. Attention, Saint-Nicolas voit tout !

Le 5 décembre, c’est « pakjesavond”, c’est à dire la distribution des cadeaux. Toute la famille se réunit et un membre de la famille, déguisé en Pierre le Noir, dépose une grande hotte remplie de cadeaux pour les enfants devant la porte. À cette occasion, de nombreux acteurs se proposent pour jouer Saint-Nicolas ou Pierre le Noir à pakjesavond.

Un membre de la famille se déguise quelques fois, mais la plupart du temps, le bon vieillard et ses compagnons ne sont pas de la partie.

 

L’origine de Saint-Nicolas

Il y a de nombreuses versions de la légende Saint-Nicolas, mais toutes s’accordent sur un point, c’est le saint patron des enfants. Une des légendes racconte qu’il ramené à la vie trois petits garçons qui avaient été tués par un aubergiste. D’après une autre légende, il aurait donné assez d’argent à trois pauvres sœurs pour qu’elles puissent se marier ou encore qu’il aurait sauvé un enfant d’une maison en feu en le mettant dans la baignoire.

À l’origine, Saint-Nicolas vient de Turquie et il n’y a pas vraiment d’explications sur le fait qu’il arrive d’Espagne pour les Néerlandais. Les compagnons sont un ajout postérieur à l’histoire d’origine et les sources diffèrent également sur l’origine de Pierre le Noir. Certains disent qu’ils est noir à cause de la suie des cheminées, car il était à l’origine ramoneur et la suie l’a noirci. D’autres disent que Saint-Nicolas l’a affranchi d’un marchand d’esclaves en Éthiopie et qu’il décida d’aider Saint-Nicolas par gratitude.

 

Controverse

Pour des raisons évidentes, la dernière histoire sur l’origine de Pierre le Noir est un sujet particulièrement controversé. Au cours des dernières années, des citoyens néerlandais d’origine antillaise ont dénoncé le stéréotype raciste caricatural du personnage de Zwarte Piet. Le débat a atteint son paroxysme en octobre, monopolisant la vie culturelle du pays et impliquant célébrités, personnalités politiques et même l’ONU.

On ne peut avoir aujourd’hui si Zwarte Piet sera présent pour les prochaines festivités ou si son personnage changera (par exemple sans maquillage noir qui couvre son visage ou ses cheveux crépus). Les conclusions de l’étude menée par l’ONU devraient être connues bientôt et données au Conseil des Droits de l’Homme. Cette année, le maire d’Amsterdam s’est également impliqué dans le débat, en évoquant la possibilité de changer le costume des acteurs jouant ce personnage. En attendant, tout le pays se prépare à célébrer la Saint-Nicolas, comme chaque année.

Dans tous les cas, Amsterdam reste une destination idéale et fascinante pendant l’hiver. Vous pouvez même prendre des cours particuliers de néerlandais au domicile du professeur avec Apple Language Courses.

 

Stephanie